Test Hoka Mach 4, une paire, dotée de la technologie ProFly, ultra-performante et dynamique.

Un nom qui fait incontestablement référence à la vitesse supersonique, des technologies proches des très rapides Carbon X ou rocket X… de quoi nous faire réellement envie! Difficile de positionner avec certitude les Mach 4 dans la gamme de chez Hoka. En effet, celles-ci se rapprochent énormément des deux modèles haut de gamme de la marque avec les Carbon X 2 et les Rocket X.

Il est dans l’air du temps de parler de chaussures destinées à la compétition et de chaussures plus axées pour l’entraînement. Cette classification est tout simplement due à la présence ou non d’une plaque en fibres de carbone. Les Mach 4 ne sont pas dotées de cette technologie de pointe. Cependant, il s’agit bien là de la seule différence.

Avec une paire de 216 grammes et de plus équipée de la technologie ProFly, nous pouvons avant même d’avoir effectué le test mettre en avant le fait que la paire disposera d’un bon amorti mais surtout d’un retour d’énergie performant.

Edit été 2022: découvrez notre avis Hoka mach 5.

kavval

Un modèle aussi bien taillé pour les sorties douces ou celles plus intenses.

Dans sa quatrième édition, la Mach 4 se veut innovante tout en s’inspirant de la Rocket X et la Carbon X.

Conçue pour couvrir de longues distances, cette basket de tous les jours offre une foulée énergique et un effet dynamique sous le pied, une sensation sans conteste HOKA.

Plus douce et amortie que la version précédente, la Mach 4 se compose d’un harmonieux mélange de matières, alliant une mousse légère et incroyablement douce sur le dessus et une mousse caoutchoutée directement en dessous.

Cette chaussure à la pointe de la technologie comporte une nouvelle languette, une tige revisitée en fil de TPU brodé pressé à chaud, et d’un col sophistiqué qui soulage la pression sur le tendon d’Achille. Légère, rapide et indéniablement réactive, la Mach 4 vous offre une dose de vitesse quotidienne.

Hoka

Utilisation Route
Distance Moyenne et longue
Amorti ProFly
Technologie Profil incurvé sous les méta
Poids 216 grammes en taille 42
Drop 5 mm
Prix 140€

Avant de faire les réelles présentations avec les Hoka Mach 4, il est toujours intéressant de vous présenter, en guise de comparaison, d’autres modèles destinés à la même pratique:

Et pour aller un peu plus loin dans l’aspect équipement, je vous propose de lire notre article de test de la ceinture running Compressport.

test-hoka-mach-4-mesh

📸 Test Hoka Mach 4

Le test terrain des Hoka Mach 4

Un esthétisme sublime !

test-hoka-mach-4-mesh-avis

📸 Test Hoka Mach 4

Pour être tout à fait honnête, il y a quelques années nous n’étions pas fan du tout du design des paires Hoka. Cependant, notre avis évolue rapidement grâce aux différents tests que nous avons réalisés (Test Hoka Clifton 8 et les Rocket X par exemple). Notre avis, tout à fait personnel, sur les Mach 4 est sans appel. La paire est magnifique.

Le modèle est harmonieux, aussi bien dans son coloris que dans les proportions, notamment au niveau de la semelle. La structure de la semelle n’est pas sans rappeler celle des Carbon X ou des Bondi X avec un talon « coupé en deux » ou encore avec le profil incurvé à l’avant du pied.

Le design est toujours une histoire de goût et de couleur, mais l’ensemble est assez sobre avec notamment une intégration des logos assez discrète. On note également les différents renforts au niveau du cou-de-pied et de la cheville qui assureront un confort supplémentaire sans pour autant créer de fausse note esthétique.

Une véritable réussite avec ces Hoka Mach 4.

Note esthétique de la Hoka Mach 4: ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️/5

test-hoka-mach-4-mesh-lacets

Un confort du pied accueillant tout en douceur.

Rappelons que Hoka running commercialise ses Mach 4 comme une chaussure capable de s’attaquer à un record sur une longue distance comme le marathon par exemple. Nous nous attendons donc à trouver une paire confortable avec un amorti important. Pourtant en chaussant pour la première fois ce modèle, nous restons assez surpris par sa légèreté globale.

En effet, le mesh est relativement fin mais pourtant le pied est parfaitement maintenu. Il conviendra à la perfection aux pieds fins comme aux pieds plus massifs. En revanche, là où le mesh peut interroger au premier regard, le confort du talon et de la cheville ne laissent planer aucun doute. Les renforts en mousse sont bien présents et maintiennent le talon à sa place même sur des longues distances.

Les premières foulées sont particulièrement agréables. Le pied est à son aise sans pour autant glisser dans le chaussant. La languette a été retravaillée pour une finition plus fine et molletonnée. Elle est en partie reliée à la semelle extérieure via des soufflets qui permettent de bien envelopper le pied.

Note confort : ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️/5

test-hoka-mach-4-mesh-semelle

📸 Test Hoka Mach 4

Un amorti légèrement rigide qui s’atténue au fil des km.

Hoka utilise la technologie ProFly sur les Mach 4. Nous sommes tout simplement sur ce qui se fait de mieux en terme de dynamisme. Cependant, avant de débuter le test, j’avais une incertitude sur le confort de l’amorti notamment lorsque la distance s’allongera. En effet, la mousse est relativement rigide/ferme lors des premiers appuis. Puis, après quelques minutes cette rigidité laisse place à un confort appréciable.

La mousse ProFly est à notre sens un bon compromis entre le dynamisme procuré par la rigidité de la mousse et un amorti relativement souple lors de la pose du pied. Attention quand même, si votre objectif n’est pas de performer sur une longue distance, des chaussures avec plus de confort seront recommandées.

Note amorti de la Hoka Mach 4 : ⭐️⭐️⭐️⭐️/5

test-hoka-mach-4-mesh-talon

📸 Test Hoka Mach 4

Un maintien agréable au talon.

Le maintien est un point que nous trouvons important à la rédaction de RunActu. Bien entendu, l’exigence est moindre que pour une chaussure de trail, cependant il nous paraît important que le pied soit bien maintenu sur des longues distances. Rien de plus désagréable lorsque un frottement apparaît sous le pied.

Concernant l’accroche sur le bitume, tout comme les Clifton 8, nous n’avons pas grand-chose à reprocher aux Mach 4. Que cela soit sur un sol sec ou mouillé, l’adhérence est bonne.

La marque a fait un gros effort au niveau du maintien du talon avec notamment la structure de la chaussure qui remonte très haut. Comme nous l’avons mentionné précédemment, les renforts en mousse permettent d’accroître la sensation de confort.

En revanche, ne vous aventurez pas trop sur les sentiers avec ce modèle, même si la semelle dispose de quelques rainures, l’adhérence sera vite limitée!

Note maintien : ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️/5

test-hoka-mach-4-mesh-incurvé

Un dynamisme percutant.

La Mach 4 est sans conteste une paire dynamique qui ne demande qu’à vous accompagner lors de séances rythmées. La mousse ProFly est connue pour sa réactivité et sa capacité de propulsion vers l’avant.

De plus, la semelle incurvée à l’avant du pied facilitera grandement la fluidité de la foulée. Nous avons apprécié également que le profil incurvé ne soit pas exagéré. La foulée ne sera donc pas modifiée. Un bon point!

Son poids de 216 grammes est également un atout indéniable pour le dynamisme.

C’est à notre avis, une des meilleures paires combinant dynamisme et confort bien qu’elle ne soit pas dotée d’une plaque en fibres de carbone.

Article recommandé :

Découvrez la Garmin Fenix 7, la dernière née de la marque!

Note Dynamisme : ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️/5

test-hoka-mach-4-mesh-dim

📸 Test Hoka Mach 4

En conclusion de ce test des Hoka Mach 4

La Mach 4 se classe dans la catégorie des chaussures d’entraînement car des modèles très proches en termes de caractéristiques sont dotés d’une plaque carbone. La réactivité et le dynamisme seront évidemment meilleurs avec ces dernières. Cependant, si vous ne cherchez pas à établir un chrono de folie sur un marathon, les Mach 4 conviendront parfaitement. Pour ma part, je m’équiperais de ce modèle jusqu’au semi-marathon. Je ne suis pas assez performant pour l’apprécier sur 42km!

Nous avons beaucoup aimé la légèreté du modèle. Son poids de 216 grammes allié à la technologie ProFly qui équipe la semelle intermédiaire est un régal lorsque l’on augmente la cadence et la vitesse de course.

Mais cela ne se fera pas au détriment de l’amorti et du confort. C’est bien le point qui est assez surprenant avec ce modèle. On sent très rapidement que la paire peut nous accompagner lors de multiples séances : rythmées, longues, VMA…

En revanche, nous ne conseillerons pas forcément ce modèle si vous avez besoin d’un amorti conséquent. Les coureurs de plus 80/85kilos ne seront pas forcément très à l’aise avec les Mach 4.

La paire est commercialisée au prix de 140€, un très bon rapport qualité-prix.