Kilian Jornet retourne sur l’Everest pour y battre le record de l’ascension.

Kilian Jornet everest

Kilian Jornet vient d’obtenir son permis pour escalader l’Everest en automne 2019. Objectif; battre le record de vitesse qui lui a échappé en 2017.

 

Le site « the Himalayan times » vient d’annoncer que Kilian Jornet venait d’obtenir son permis pour pouvoir affronter de nouveau l’Everest.

Les détails concernant la volonté et le plan d’action de l’Espagnol n’ont pas encore été divulgués. Il y a fort à parier que celui-ci voudra encore battre un record. Dans le cadre de son « Summits of my life«  (livre que vous pouvez retrouver en cliquant sur le lien), il détient le record de vitesse depuis Rongbuk (considéré comme le camp de base pour »touristes » à 5000m d’altitude). Il avait mis environ 26h pour atteindre le sommet de l’Everest sans oxygène et seul.

Cependant il existe des records que l’Espagnol ne détient pas. En effet, le Guinness Book, nous informe que l’ascension la plus rapide est détenu par Hans Kammerlander : le tyrolien a mis 16h45 en 1996 pour atteindre le sommet depuis l’Advance Base Camp (à 6400 mètres d’altitude).

Il y a donc de forte chance que Kilian Jornet cherche à battre ce temps. Bien sûr, même si il est considéré comme l’un des meilleurs traileurs au monde et qu’il se débrouille pas trop mal en alpinisme! il lui faudra être dans des conditions météorologiques parfaites. Donnée assez aléatoire. Il annonçait d’ailleurs vouloir faire un « stage » d’un mois au Népal. Sûrement afin de pouvoir bénéficier de plusieurs fenêtres météo pour tenter ce record.

« Je vais voyager au Népal en famille et en profiter pour reconnaître le terrain et les voies sur les montagnes parmi les plus hautes et impressionnantes de la terre. Si jamais j’accomplis une performance, je le ferai savoir une fois celle-ci terminée » Kilian Jornet

 

Pour l’instant Kilian Jornet a une finale de Golden Trail World Series à remporter.

 

Qualifié grâce à ses trois victoires sur le circuit du Golden Trail, Kilian Jornet sera présent à la grande finale le 26 octobre. Il n’a d’ailleurs pas fait les choses à moitié : victoire sur Zegama, victoire à Sierre-Zinal et victoire à Pikes Peak.

Il avait annoncé la couleur dès le début de la saison, déclinant son inscription à la HardRock 100, afin de se concentrer sur les plus courtes distances. Avec succès !

Pour info, la grande finale du circuit Salomon sera … au Népal! avec l’Annapurna Trail Marathon. 

 

——————————-

Les derniers articles RunActu

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *