pub

Découvrez les meilleures promo en cliquant sur la bannière

Vous cherchez une frontale pour vos activités sportives nocturnes: trail, vélo, randonnée… La marque française Go’Lum vient de sortir la 3ème version de la fameuse Piom+. Une frontale disposant d’une autonomie énorme pouvant aller jusqu’à 200h et d’une puissance maximale de 1500 lumens. Nous avons la chance de tester cette nouvelle version depuis plusieurs semaines et nous trouvons que ses capacités s’améliorent encore avec plus de légèreté et un confort accru. Découvrez notre avis concernant la frontale Go’Lum Piom+3.

frontale-trail

Go’Lum fait le choix de ne proposer que deux modèles de frontale avec la Piom+ et la Piom, une stratégie qui pousse donc la marque à concevoir des produits de qualité et haut de gamme. Cependant, il est plus difficile de révolutionner tous les ans ces deux modèles tout en conservant une certaine continuité entre les versions.

À ce petit jeu de l’innovation, Go’Lum s’en sort assez bien en réalisant des ajustements intéressants sans pour autant augmenter ses tarifs.

go'lum-piom+3

Les évolutions entre la Go’Lum Piom+3 et la Piom+2.

Si vous possédez déjà une frontale Piom+2, vous vous interrogez sans doute sur les nouveautés de cette nouvelle version. Voici quelques points qui devraient vous éclairer.

L’autonomie de la Piom+3 augmente de 20% en mode manuel avec un éclairage constant. À une puissance de 300 lumens, ce mode constant permettra de maintenir un éclairage durant 7h avant de basculer automatiquement sur le mode réserve. Ce dernier vous laissera 40 minutes d’éclairage à 40 lumens afin de vous permettre de rentrer chez vous avant la panne sèche!

Cependant, c’est bien le mode d’autonomie en mode intelligent qui connaît la plus grosse évolution avec une augmentation de 50%. Ce mode, co-conçu avec Luca Papi, lui a permis de tenir 3 nuits lors de sa traversée des 7 îles Canaries ! 37H avec la même batterie !

La Piom+3 connaît également une réduction de son poids. Elle passe de 125 grammes à 115 grammes (batterie incluse). Cela peut paraître anecdotique mais représente presque 10% du poids global de la frontale.

Enfin, ce nouveau modèle dispose maintenant d’une puissance de 1500 lumens, contre 1000 sur la Piom+2. De quoi la positionner au même niveau que les frontales les plus puissantes du marché. Notons tout de même que cette puissance s’active grâce à un mode boost de 10 secondes.

test-piom+3

Notre avis après plusieurs sorties en mode trail.

Commençons tout de suite par évoquer le prix. Si vous faites le choix de vous équiper avec la Piom+3 il vous en coûtera entre 189€ et 224€. Cela peut paraître surprenant d’avoir de telles variations de prix mais Go’Lum propose différentes options lors de l’achat.

Vous aurez donc le choix entre les options suivantes:

  • 189€ : frontale Go’Lum Piom+3 avec un chargeur classique et une batterie.
  • 208€ : frontale Go’Lum Piom+3 avec un chargeur classique et deux batteries.
  • 205€ : frontale Go’Lum Piom+3 avec un chargeur Power Bank et une batterie.
  • 224€ : frontale Go’Lum Piom+3 avec un chargeur Power Bank et deux batteries.

Difficile de vous orienter vers une option plus qu’une autre, cela dépendra de vos besoins. À notre sens, le Power Bank pourrait être une bonne idée et permettra de recharger tous vos appareils mobiles USB comme votre montre ou votre téléphone. Un détail qui pourrait être utile lors d’un ultra-trail par exemple.

En revanche, si vous n’envisagez pas de passer plusieurs nuits dehors sans avoir la possibilité d’accéder à une prise électrique, le chargeur classique avec une ou deux batteries sera suffisant.

autonomie-piom+3-go'lum

Un confort de portage et d’utilisation bien meilleur.

Si vous reprenez la lecture de notre test de la Piom+ 1, vous lirez que le confort pouvait laisser à désirer (ou du moins qu’il pouvait être source d’amélioration!). Nous ne pouvons que constater que la Piom+3 dispose d’un confort bien supérieur.

Tout d’abord, on se rend vite compte que l’économie de quelques grammes est un réel avantage. Pour rappel, la frontale pèse 115 grammes, à titre de comparaison la Petzl Nao RL affiche elle 145 grammes sur la balance.

Comme vous pouvez le remarquer sur les différentes photos, le système d’éclairage et la batterie se portent à l’avant de la tête. Il est donc primordial d’avoir le plus faible poids possible sous peine de voir la frontale se balader de haut en bas à chaque foulée. Même si cet effet de bascule se fait quelque peu ressentir, cela reste minime et il suffit de serrer un peu plus l’ensemble pour limiter presque complètement ce mouvement.

À noter que Go’Lum fournit dans chaque pack un bandeau supérieur que l’on peut ajouter. Selon les morphologies de tête, cela peut renforcer le maintien. Au besoin, cette solution est à privilégier plutôt que trop serrer le bandeau principal

Même si nous n’avons passé aucune nuit dehors durant ce test, nos différentes sorties (entre 1h et 2h sur des sentiers techniques et très humides) nous permettent d’avancer le fait que le confort est parfait. Une petite protection placée sous le bloc de la batterie atténue la pression au niveau du front. De plus, le bandeau s’ajuste facilement et il n’est pas nécessaire de le serrer outrageusement pour que la frontale tienne.

avis-frontale-piom+3-go'lum

Quelques manipulations à connaître afin de maîtriser les changements de mode d’éclairage.

La frontale dispose de différents modes d’éclairage, on imagine facilement le casse-tête des ingénieurs de chez Go’Lum pour mettre au point un système simple et efficace!

Même si celui-ci demeure relativement simple d’accès, il vous faudra jouer des clics courts et/ou longs afin d’accéder au mode que vous souhaitez pour votre sortie. Rien d’insurmontable mais vous devrez sans doute vous y reprendre à plusieurs reprises lors de vos premières expéditions nocturnes.

Si vous vous perdez dans la manipulation, le plus simple est d’éteindre la frontale et de recommencer la manipulation au point de départ. Une fois maîtrisée vous passerez aisément du mode intelligent au mode manuel.

Pour notre part, après 2 sorties à manipuler la frontale nous avons retenu l’essentiel, à savoir: un clic long pour l’allumer afin d’accéder au mode intelligent puis 2 clics courts pour switcher vers le mode manuel. Cela reste simple et pour être tout à fait honnête vous ne devriez pas trop jouer avec les différents modes d’éclairage durant votre course.

La seule raison de le faire serait de ressentir le besoin d’un éclairage plus puissant à un moment donné comme un passage d’obstacle par exemple. Cependant, Go’Lum a prévu ce cas de figure avec le mode boost de 1500 lumens. Il suffira de 3 clics courts pour y accéder.

frontale-1500-lumens

Une autonomie impressionnante pour la Piom+3

Notre pratique actuelle ne nous permet pas de faire comme Luca Papi et de rester plusieurs jours et nuits sur les sentiers. Nos différentes sorties trail se situent entre une heure et trois heures de nuit.

Avec notre frontale précédente, nous avions l’habitude de recharger les batteries une fois par semaine (soit entre 6 et 10h). Nous voyons clairement une différence avec la Piom+ 3. Notre première recharge a eu lieu après plus de 10 heures d’utilisation. Evidemment pour les besoins du test, nous avons joué avec les différents modes d’éclairage (intelligent, manuel, boost…).

Nous ne sommes pas surpris par les chiffres annoncés par la marque question d’autonomie. Go’lum évoque une charge variant de 2h à65 h selon la puissance de l’éclairage.

Il y a peu de chance que vous utilisiez la frontale avec seulement 40 lumens, mais sachez que la batterie tiendra 65h.  En revanche, la mode manuel à 300 lumens propose 7h d’autonomie. Si vous avez peur de mal voir lors d’une sortie courte, vous pourrez tenir jusqu’à 2h avec 1000 lumens.

À titre de comparaison, la Piom+3 dispose de statistiques supérieures à la Petzl Nao RL sur toutes les puissances d’éclairage.

Difficile d’avoir des données précises sur l’autonomie du mode intelligent. En effet, celle-ci dépendra de votre vitesse et du terrain sur lequel vous évoluez.

Mode intelligent autonomie : jusqu’à 3 nuits d’autonomie

Mode intelligent puissance : jusqu’à 1 nuit d’autonomie

frontale-trail-golum

Un mode d’éclairage intelligent encore plus performant.

Si vous partez sur une sortie courte et que vous êtes certain de pouvoir recharger avant votre prochaine escapade, vous pourrez alors utiliser le mode manuel avec une puissance élevée.

En revanche, si vous partez pour plusieurs heures, nous vous conseillons de régler l’éclairage sur le mode intelligeant. Celui-ci s’adaptera à votre pratique. La Piom+3 propose 2 modes intelligents : un optimisant l’autonomie, idéal pour les sorties longues ; un privilégiant la puissance, idéal pour les sorties plus courtes.

Cela peut paraître un peu surprenant mais celui-ci est bluffant. Pour faire simple, plus vous allez vite plus la frontale va éclairer fort, à l’inverse si vous êtes en pleine montée en train de marcher, l’intensité du faisceau de la frontale diminuera .

Un bon moyen d’économiser la batterie sans avoir à changer manuellement le mode d’éclairage ou la puissance.

Le faisceau réagit immédiatement à votre vitesse de course. Si vous vous retrouvez en descente à courir à vive allure, la frontale se mettra à une puissance maximale.

Bref, Go’lum nous propose une frontale qui réagit à la perfection et s’adapte à notre pratique. Que demander de plus?… Rien. Si vous avez la chance de l’essayer, vous ne pourrez plus vous passer de cette frontale Go’Lum Piom+3 et de son mode intelligent.

meilleure-frontale-trail

Les points à retenir de cette Go’Lum Piom+3.

Nous avons eu la chance de tester les trois versions de la Piom+, et il semble évident que la marque continue d’améliorer son produit année après année.

La technologie d’éclairage intelligent s’avère toujours aussi pertinente et adaptée à la pratique du trail. Le fait de ne pas avoir à jouer avec les différents modes d’éclairage s’avère toujours aussi intéressant que cela soit pour le confort d’utilisation ou même afin d’économiser la batterie. Ce mode a permis à Luca Papi de passer 3 nuits dehors sans avoir à la recharger. De quoi aisément passer la nuit sur les sentiers lors de votre prochain ultra-trail.

La Piom+3 gagne également en confort d’utilisation avec une diminution du poids et une charge mieux répartie sur le crâne. De plus, les changements de mode ou de puissance sont bien plus simples et intuitifs que sur les premières versions. Il faudra tout de même quelques sorties pour retenir les manipulations à base de clics longs ou courts.

Difficile de trouver un réel défaut à cette frontale pour le trail d’autant plus lorsque l’on sait que l’entreprise est française et que l’enseigne s’engage à développer, concevoir et produire ses produits dans l’hexagone. De plus, Go’lum s’associe à un ESAT (établissement et service d’aide par le travail) pour assembler, conditionner et expédier les frontales.

Equipez-vous avec la Go’Lum Piom+3 via ce lien.