Test Go’Lum Piom+2, la frontale intelligente.

Matériel obligatoire pour tous les traileurs souhaitant s’orienter vers des courses de longues distances. La frontale devient un élément indispensable à la bonne réussite de votre défi. Au même titre, que le choix des chaussures, le choix de la frontale se doit d’être réfléchi et anticipé. On ne rigole pas avec les éléments qui vont assurer votre sécurité lors de votre course. La Go’lum piom+ entre en jeu!

Voici les premiers mots de notre article de test de la Go’lum Piom +, et ceux-ci sont toujours d’actualité tant le choix d’une frontale est fondamental lorsque l’on s’élance de nuit!

La marque française Go’Lum revient donc vers nous avec une version 2 de la Piom+. Attention nous ne sommes pas juste sur une petite évolution, mais bien en présence d’une vraie amélioration en termes de confort d’utilisation. Evidemment, les points forts de la version 1 sont de nouveaux présents : éclairage intelligent, 1000 lumens, une bonne autonomie.

Pour preuve, le lancement de la prévente des Piom +2 est un réel succès. En 7 jours, Go’Lum a vendu autant de frontales que lors de ces 7 premiers mois d’existence. Une vraie marque de confiance de la part des traileurs.

Go'lum piom 2

Une Piom+2 plus simple à utiliser, plus confortable et encore plus intelligente

Avant de passer aux caractéristiques de cette Piom+2, un rapide rappel concernant la société Go’Lum me paraît important.

En effet, Go’lum est une marque Française basée à Annecy. Comme depuis son début, la marque fait le choix d’une fabrication FrançaiseEvidemment, le 100% Français est quasi impossible (certains composants électroniques ne sont pas Français) mais de la conception à l’assemblage en passant par la production, une très large part de la « valeur ajoutée » d’une Go’Lum Piom+2 vient de France.

De plus l’assemblage et l’envoie des frontales sont confiés à un ESAT (établissement et service d’aide par le travail), permettant à des personnes en situation d’handicap de travailler.

Go'lum piom+2 frontale trail

Venons en maintenant à une présentation des caractéristiques de la bête.

Go’Lum intelligent lighting Ajuste automatiquement son intensité lumineuse grâce à 2 modes
Puissance 5 niveaux d’intensité lumineuse 40/150/300/500/1000 lumens
Autonomie 1H40 à +200H
Poids 125 grammes
Distance d’éclairage 110m à puissance maximale
Faisceau Mixte – combinaison de faisceau large et faisceau étroit
Mode SOS Pour alerter en cas de détresse
Etanchéité Protégée contre les projections d’eau de toutes directions – IPX4
Prix 189€

Mon avis suite au test de la Go’lum Piom+2

Afin d’être tout à fait transparent, je n’ai reçu la frontale que quelques jours avant le lancement officiel de la Piom +2. Ce délai très court ne me permet pas de me faire un avis complet sur ce qui est de l’autonomie de la batterie. En revanche, pas de souci j’ai largement eu le temps de tester cette frontale.

Go'lum piom+2 test

Deux modes intelligents pour plus d’adaptation lors de nos sorties

Si vous connaissez la Piom +1, vous ne serez pas dépaysé avec cette nouvelle version. En effet, le fonctionnement du mode intelligent reste identique.

Pour faire simple, l’intensité de l’éclairage s’adapte à la vitesse de déplacement et à l’oscillation de la tête. Pour ma part, j’avais déjà pu tester la Piom+1 donc j’ai passé moins de temps à essayer de comprendre le fonctionnement.

Je me permets donc de reprendre mes propos de mon test précédent:

Il va m’être compliqué d’expliquer clairement le rendu, mais en toute objectivité j’ai encore été bluffé par l’efficacité de ce mode.

En schématisant, lorsque j’étais sur le plat et que je n’allais pas vite, l’intensité était faible. Il me suffisait de faire 2 pas plus vite pour que la frontale le remarque et adapte la puissance.

J’avais du mal à le croire la première fois, je me suis donc mis à faire des sprints de quelques mètres et à stopper net mon effort (oui oui aucun intérêt en terme d’entraînement) et la frontale réagissait dans la seconde après mon arrêt en diminuant l’intensité du faisceau. Impressionnant.

Je me suis alors dit : « ok sur le plat c’est facile » du coup j’ai fait un parcours avec des petites montées et descentes.

Le résultat reste tout aussi bon. Evidemment, lors des montées, pas besoin d’avoir un éclairage maximum, en revanche dès les premiers appuis de la descente (donc augmentation du rythme) l’intensité augmente comme par enchantement.

Go'lum piom+2 batterie frontale trail

Le système est vraiment très réactif à la situation. À aucun moment avec le mode intelligent, je me suis senti en manque d’éclairage.

La nouveauté de la Piom+2 vient du fait que Go’Lum nous propose maintenant 2 modes intelligents. Grâce à une simple pression sur le bouton vous pourrez basculer entre un mode « autonomie » et un mode « puissance« .

Pour faire simple, si vous vous engagez sur un ultra trail et que vous savez que vous allez passer la nuit dehors, il vous faudra choisir le mode autonomie. Le principe reste le même, l’intensité de l’éclairage va changer en fonction de la situation. Cependant, ce mode sera plus économe en batterie et permettra donc une utilisation plus longue mais l’éclairage sera moins puissant. La marque annonce une autonomie de 15 heures avec ce mode.

À l’inverse, le mode « puissance » permettra un éclairage plus intense en moyenne mais une autonomie plus courte. La marque annonce une autonomie de 6 heures avec ce mode.

À vous de voir selon votre besoin du moment. Selon moi, si vous êtes en entraînement et que vous rechargez votre batterie entre chaque séance, n’hésitez pas à utiliser le mode puissance. En revanche, si vous êtes en course le mode autonomie sera à privilégier.

Une utilisation plus classique de la Piom+2 est également possible

Go'lum piom+2 batterie frontale trail

Si vous ne voyez pas la nécessité des deux modes intelligents, il est également possible d’utiliser la Piom+2 normalement. C’est à dire avec un éclairage constant.

Vous aurez alors le choix entre 5 puissances d’éclairage : 40 / 150 / 300 / 500 / 1000 lumens. 

La marque annonce une autonomie très correct de 1h40 à pleine puissance. Cela peut paraître peu mais je pense que la nécessité d’utiliser les 1000 lumens sera assez rare. Peu de situation nécessite de voir à plus de 110 mètres!

À une puissance de 300 lumens vous aurez environ 6h40 d’autonomie.

La Piom +2 progresse largement en terme de confort d’utilisation

Go'lum piom+2 test

En plus d’un nouveau mode intelligent, la marque a fait un gros effort sur « l’expérience utilisateur ».

  • En effet, la navigation à travers les différents modes est devenu beaucoup plus simple. Je vous conseil quand même de lire un minimum le mode d’emploi avant de partir pour la première fois.

Le changement de mode ou de puissance d’éclairage se fait toujours avec un unique bouton. Un bouton qui a été retravaillé pour l’occassion. Celui-ci est plus facillement activable. Que vous ayez les doits gelés ou alors protéger avec des gants, le bouton réagira très bien.

Alors bien sûr, il vous faudra quand même mémoriser comment basculer d’un mode à l’autre mais cela ne devrait pas vous prendre très longtemps. La manipulation est très simple. Il vous suffira d’un clic long pour allumer la frontale puis un simple clic pour basculer d’un mode intelligent à l’autre.

Un double clic sur le bouton premettra d’utiliser le mode d’éclairage constant de la frontale.

  • Go’Lum a également revu son système d’attache afin de proposer quelque chose de plus stable et de plus confortable. Contrairement à pas mal de frontale que j’ai pu tester, je ne suis pas obligé de serrer très fort les liens afin que la frontale ne bouge pas. Un serrage moins fort appliquera forcement une pression moins forte sur le front. Un détail très agréable si l’on doit porter la frontale plusieurs heures.
  • Le bouchon qu’il faut ouvrir pour remplacer la batterie est également plus simple à l’utilisation. La marque a intégré un « fil conducteur » qui permet au bouchon de se viser droit à tous les coups.
  • Un mode SOS est présent sur la frontale. Je ne souhaite à personne d’avoir à l’utiliser mais cela peut être utile en cas de problème.
Go'lum piom+2 lumière

En conclusion de ce test Go’lum Piom+2

Nous sommes avec la Go’Lum Piom+2 sur un produit haut de gamme. Son prix de 189€ se doit d’etre justifié par une qualité sans reproche. 

La frontale est vendu avec une deuxième batterie ce qui est à mon sens un gros avantage pour une frontale destinée notamment aux longues sorties nocturnes.

La marque a fait un effort appréciable pour faciliter son utilisation et la navigation entre les modes (ce qui était son point faible sur la Piom+1).

Les deux modes intelligents permettent réellement de s’adapter à votre utilisation. Que vous cherchiez une frontale pour courir un ultra trail ou pour courir « uniquement » quelques heures, elle répondra présente.

L’intelligence de l’éclairage pourrait être vu comme un simple gadget, cependant j’y ai réellement pris goût. Il permet de ne pas s’occuper de sa frontale de toute la sortie, et sans avoir peur d’être pris par surprise par une racine ou un trou qui aurait été mal éclairé.

Un produit de très bonne qualité et de fabrication française à un prix dans les standards pour cette gamme.

Bravo Go’Lum.