Test Saucony SwitchBack , les OVNI du Trail.

Saucony switch back

Nouvelles venues dans la gamme Saucony, les chaussures Switchback iso nous offrent un modèle déroutant, s’orientant vers une pratique dynamique de la course nature. 

Saucony plus de 100 ans d’histoire:

Avant d’aborder le test des chaussures Saucony Switchback, il est toujours enrichissant d’en connaître un peu plus sur la marque. L’enseigne Américaine est devenue depuis quelques années, une référence dans le monde du running Français. Pourtant, Saucony a une histoire déjà bien longue dans la fabrication de chaussures. Créée en 1898, dans l’état de Pennsylvanie, le nom de l’entreprise vient du fleuve qui traverse cet état, le « Saucony Creek » !

En revanche, il faut attendre 1968 pour que Saucony s’écarte du Street Wear. Sous l’impulsion de son propriétaire Abraham Hyde, la firme fait le choix de s’orienter vers la course à pied.

Ce n’est que bien plus tard, en 2011, que Saucony arrive sur le marché Français. Et force est de constater qu’en très peu de temps, les runners et traileurs de l’hexagone ont adopté la marque… Xodus, Peregrine, Freedom, Kinvara sont autant de modèles qui se vendent comme des petits pains!

 

 

Le test des Saucony SwitchBack Iso: des OVNI Trail.

 

saucony switch back test

La fiche produit par ici

Ces derniers temps, j’ai eu la chance de pouvoir tester plusieurs modèles de chez Saucony (test Kinvara 10 et test Freedom iso 2que je vous conseil d’aller lire si vous cherchez une paire de running). Je dois reconnaître que j’ai été plus que séduit par ces deux modèles running, et j’étais donc très impatient de découvrir des trails de chez Saucony. A l’ouverture de la boîte, la première sensation est très surprenante: nous avons l’impression de découvrir une paire de chaussures d’athlétisme.

Oubliez tout de suite votre vision de la chaussure de trail, ultra robuste avec des renforts sur toutes les parties sensibles du pied. Nous sommes ici avec un modèle qui sort de l’ordinaire.

Un design très sobre et fin, une chaussure poids plume et des crampons très discrets. Pour tout vous dire, je suis même retourné sur le site officiel de la marque pour m’assurer que les Switchback correspondaient bien à des chaussures de trails.

La semelle extérieure PWRTrac double densité est ferme au centre et plus souple sur les bords pour une adhérence parfaite sur toutes les surfaces.

Pas de doute possible, cela tombe bien au moment de mes tests! il ne fait pas beau et les terrains vont être boueux à souhait! On reparlera de l’accroche un peu plus tard…

 

Les aspects techniques de cette SwitchBack:

 

  • Laçage Boa, à voir plus bas dans l’article
  • Semelle intermédiaire EVERUN sur toute la longueur, qui offre un amorti plus dynamique et réactif.
  • Tige dynamique ISOFIT, qui épouse la forme du pied pour un confort optimal.
  • Drop 4mm, du classique pour Saucony.
  • Poids : 270 grammes en taille 46

 

Pour moi, la grande nouveauté pour ce modèle est le système de laçage Boa. Je vous dirai ultérieurement dans l’article ce que je pense de ce système suite au test, mais prenons le temps de vous expliquer le principe. Boa avec cette innovation souhaite proposer un moyen d’obtenir un laçage efficace. Le fonctionnement est simple : il suffit de tourner la molette pour serrer. Le laçage se veut plus précis, uniforme et plus durable qu’un lacet ordinaire. Une fois serrés, les lacets sont censés rester en place, fini les arrêts pour ajuster le serrage. On notera également un desserrage tout aussi simple, il suffit de tirer sur la molette.

 

lacage boa saucony switch back test

La fiche produit par ici

Mon avis sur ce modèle Trail.

 

Je ne vais pas y aller par quatre chemins, j’avais été conquis par les modèles routes de chez Saucony, en revanche ce n’est pas le cas pour la SwitchBack. Attention, je pense honnêtement que ce sont des chaussures que peuvent apprécier un bon nombre de traileurs. Cependant il faut être conscient de certains aspects lors de votre achat. 

Commençons tout de suite par le gros point négatif à mon avis. Saucony nous parle d’une accroche parfaite sur tous les types de surface. Je suis très loin d’être convaincu. 

Pour preuve mon premier test, réalisé un jour de pluie et donc avec un terrain boueux: sur le plat tout se passait bien, un peu glissant certes mais rien d’anormal. En revanche, première descente… je me suis retrouvé les fesses par terre! Dès les premiers mètres, j’ai eu l’impression de faire du patinage, aucun moyen de m’arrêter. J’évoluais pourtant sur un terrain que je connais bien, je n’ai donc pas été surpris. 

Bien sûr, je ne me suis pas arrêté à cette unique descente, dès que le terrain était un peu trop technique ou glissant, cela devenait très compliqué.

 

À l’exception de l’adhérence, cette paire de Saucony est de très bonne facture.

 

Si vous souhaitez une paire de chaussures pour courir sur chemins secs, elles sont parfaites. La légèreté et le dynamisme des Switch Back sont vraiment bluffants. A mon sens, si vous partez régulièrement pour des courses nature jusqu’à 20/30 kilomètres et que vous êtres à peu près sûr de ne pas de connaître de déboires avec la météo, alors vous pouvez envisager d’investir dans ce modèle.

Comme à son habitude avec Saucony, le confort est au rendez-vous. Même si la semelle ne paraît pas bien épaisse, l’amorti est assez bon. Je n’ai jamais souffert au moment d’un appui trop prononcé, comme par exemple lors d’une foulée sur un caillou. 

Le pied semble vraiment à son aise dans le chaussant, la tige ISOFIT, est vraiment performante. Couplé avec la technologie Boa, nous avons vraiment l’impression que la chaussure est faite pour mon pied. 

En effet, s’il y a un point important à faire ressortir de ce test Switchback, c’est sans aucun doute le laçage. Une fois ajusté comme vous le souhaitez, inutile de vous soucier de vos lacets : pas d’arrêt à prévoir pour resserrer la chaussure, pas de boucle de lacet à traîner partout.

Vraiment très positif, et je trouve que le laçage est vraiment uniforme sur tout le pied.

 

En conclusion, je pense que Saucony nous propose un modèle tourné vers les courses nature et la performance. Sur cet aspect, ils ont tout bon. Je regrette juste cette petite phrase sur le site officiel, vendant ce modèle comme une paire de chaussures tout terrain.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *