Erik Clavery GR 223, un défi de 670 km entre le Mont Saint Michel et Honfleur.

Décidément le nantais Erik Clavery ne fait rien comme tout le monde. Pour rappel, lors de l’été 2020 entre deux confinements, il avait pulvérisé le record de la traversée du GR10. Une traversée des Pyrénées qui lui aura pris 9 jours, 9 heures et 34 minutes. Un exploit impressionnant avec des conditions météo pas forcément tout le temps optimal et un parcours de près de 900km pour 55.000m de dénivelé positif.

Le voici maintenant sur les côtes de la Manche et sur le GR223 qui lui réservera un tout autre paysage entre le Mont Saint Michel et Honfleur.

670 km et 5000m D+ sur le sentier des Douaniers.

Décidément les sentiers en bord de mer ont la cote en ce moment. En effet, François D’Haene avait pour objectif l’année dernière un long périple au départ du Mont Saint Michel. Un projet qui n’avait pas pu voir le jour à cause du Covid et du confinement. Un défi sur le GR 34 « Cap à l’Ouest » qu’il fera peut-être plus tard! 

Alors que François D’Haene envisageait un départ du Mont Saint Michel puis un périple à l’Ouest, le défi d’Erik Clavery aura pour objectif final le Mont Saint Michel en arrivant de l’est. Un long trail, d’environ 670 km qu’il espère boucler en 5 jours. Soit environ 130km par jours… Bien entendu, le D+ n’aura rien à voir avec ce qu’il a pu connaître sur le GR10, puisque Erik Clavery n’aura que 5000m à gravir sur l’ensemble du parcours.

erik_clavery_gr223_carte

📸 carte Erik Clavery GR 223

Le GR 223 en quelques mots

top4running

Le GR® 223 commence donc à Honfleur, dans le Calvados. Dès le point de départ, l’itinéraire longe la côte Fleurie, connue pour ses nombreuses stations balnéaires de renom (Deauville, Trouville, Cabourg et Houlgate), puis la côte de Nacre, théâtre du débarquement de 1944 entre Ouistreham et Grandcamp Maisy.

Le randonneur continue son chemin vers le département de la Manche. Le GR® 223 fait alors le Tour du Cotentin, en passant par les chemins bocagers du Parc naturel régional des marais du Cotentin et du Bessin. Il prend ensuite la direction du Val de Saire, ses terres maraîchères, St-Vaast-la-Hougue et les tours Vauban, le petit port de Barfleur, surveillé par le phare de Gatteville, et se faufile entre belvédères et grèves fougueuses.

Puis cap à l’ouest vers les falaises de La Hague : les vents et les courants sont maîtres des lieux. Au bout de routes aux lacets vagabonds, Port Racine se découvre. Traversant landes et prairie, on se sent tour à tour douanier ou contrebandier.

Le sentier de grande randonnée s’adoucit ensuite le long d’étendues sublimes, de plages aux reflets nacrés jusque Carteret, pour ensuite serpenter au gré de havres avec vue sur îles, au cœur d’un pays vert et ondulé.

Guidée par les goélands, la randonnée aborde la cité de Granville, perchée sur son roc. Au cœur d’une sublime baie, apparaît enfin le Mont Saint-Michel, promesse du terme des 660 kilomètres du GR® 223.

Source mongr.fr