Courir en toute sécurité et en musique, cela est maintenant possible grâce au fameux casque à conduction osseuse de chez AfterShokz.

Depuis plus de 15 ans, la société mère VOXTECH utilise cette technologie pour concevoir et fabriquer des solutions de communication utilisées par les Forces Spéciales, les armées, les pompiers, les polices et les forces de sécurité de nombreux pays dans le monde dont la France.

Voici donc un équipementier qui maîtrise totalement cette technique, d’ailleurs brevetée et récompensée au concours LÉPINE DE 2016.

 

Je préfère le dire tout de suite je ne suis pas un grand fan de musique et je ne cours jamais avec des écouteurs. Plusieurs raisons à cela: il me faudrait soit une montre qui a la capacité de stocker de la musique, or ma Polar Vantage M ne le propose pas, soit il me faudrait emporter systématiquement mon téléphone portable. 

Mais la raison principale à mes réticences reste que je ne me sens pas en sécurité en courant avec un casque ou des écouteurs. Être totalement privé des sons environnants est à mon sens une prise de risque lorsque l’on court sur la route.

Cependant par le passé, cette technologie à conduction osseuse m’avait interpellé. Du coup, ce test prend tout son sens.

Reste à savoir si l’Aeropex réussira à me convaincre?! 

 

La technologie du son par conduction osseuse, le point scientifique!

Avant de présenter le casque Aftershokz Aeropex et ses fonctionnalités, je pense qu’il est nécessaire d’expliquer comment cela fonctionne.

Le principe de la conduction osseuse est une technologie nouvelle en son genre (2016), en effet le son est transmis par vibration et non pas directement à l’intérieur de l’oreille. Il faut donc différencier les casques à conduction osseuse et les casques dit intra auriculaire.

L’un des premiers à en avoir fait usage n’était autre que le célèbre musicien Ludwig van Beethoven, qui souhaitait continuer à jouer de la musique. Il avait pour cela placé une tige conductrice sur son piano qu’il serrait entre ses dents. Les vibrations étaient alors transmises à sa mâchoire et cela lui permit de continuer à entendre et composer sa musique.

  1. Les vibrations sont émises par l’appareil sur les os de la mâchoire et des tempes.
  2. Le son contourne le tympan et va se diriger directement vers l’oreille interne.

Petit point intéressant, cette technologie fonctionne même si une personne a les tympans abîmés. Les vibrations émises par le casque n’ont rien à voir avec ce que l’on peut connaître avec un smartphone par exemple. Celles-ci sont totalement imperceptibles!

Les caractéristiques du casque Aeropex

Test casque Aftershokz Aeropex

Voici résumées brièvement les caractéristiques de ce modèle de chez AfterShokz:

  • Conduction osseuse : écouter de la musique et passer des appels sans se couper du monde
  • PremiumPitch2+ : son stéréo dynamique
  • LeakSlayer : réduction des fuites sonores
  • Waterproof IP67 : résistance à la sueur, submersible jusqu’à 1 m pendant 30 minutes
  • Bluetooth : connectivité, réception d’appels
  • Arceau en titane : robuste, flexible
  • Micro anti-bruit : conversation claire
  • Touches de contrôle : facilité d’utilisation
  • Autonomie en lecture : 8 heures
  • Autonomie en veille : 10 jours
  • Poids : 26 g

L’Aeropex est construit avec deux éléments bien distincts. Le premier est tout simplement la monture en titane qui fera le tour de votre tête. Cet arceau permet de s’adapter à toutes les têtes, tout en restant parfaitement en place lors des sorties running ou vélo.

Le second élément est un « module » de forme ovale qui viendra se loger juste devant les oreilles. Ces transducteurs coudés assurent un positionnement optimal sur les pommettes. Dotés de la technologie « Premiumpitch 2+ », ceux-ci permettent d’augmenter le volume en profitant de basses plus profondes, avec moins de vibrations.

D’un point de vue pratique, le casque possède une autonomie de plus de 8 heures d’écoute. 

Le modèle Aeorpex a également été revu offrant un encombrement moindre. En effet, par rapport à son prédécesseur, le Treks Air, il pèse seulement 26 grammes (soit 13% plus léger et 30% plus petit). 

 

Afin de piloter ce petit bijou, le casque dispose de différents boutons.

 

Sur la branche de droite, nous retrouvons 2 boutons. Ceux-ci servent à allumer et éteindre le casque (on/off), augmenter et diminuer le volume mais aussi à appairer un appareil en Bluetooth (Smartphone et montre).

Sur la branche de gauche, au niveau du transducteur, il vous sera possible de réaliser plusieurs opérations :

  • play et pause
  • changer de musique
  • répondre à un appel téléphonique

Dernier aspect technique de lAeropex, le rechargement du casque se fait grâce à un connecteur. Celui-ci est aimanté, rendant donc le casque totalement étanche. Là où une prise micro USB peut rapidement prendre l’eau et donc rouiller, le connecteur aimanté restera bien au sec! 

Test casque Aftershokz Aeropex

Mon avis de novice sur le casque Aeropex

Comme je vous le précisais en début d’article, je me sens bien incapable d’établir un diagnostic ultra précis du rendu sonore de ce casque. Je vais donc insister plus sur l’aspect sécuritaire de cette technologie à conduction osseuse.

Dans son monde mais pas coupé de l’environnement extérieur

J’étais clairement en attente des sensations qu’allaient pouvoir me procurer ce casque. Tout d’abord, il est évident que le son est de bonne qualité. Même si je n’ai pas énormément de points de comparaison, les amis mélomanes à qui j’ai pu faire écouter le rendu sonore du casque étaient tous unanimes. La qualité du retour est excellente.

Pour ma part, lors des différentes sorties sur route où j’ai utilisé ce casque, je craignais quelque peu que les gens entendent le son en passant à côté de moi. Il n’en fut rien! 

L’aspect le plus important pour moi fut bien sûr la sécurité. Je trouve les écouteurs classiques peu sécurisants. Je dois avouer que ce type de technologie me réconcilie avec mon appréhension initiale!

La musique que nous entendons via les vibrations n’empêche absolument pas de percevoir les bruits aux alentours. Il est même très aisé de maintenir une conversation tout en écoutant la musique! Certes nous allons certainement parler un peu plus fort qu’à l’habitude.

J’étais très attentif aux bruits des voitures que je pouvais croiser, et rien à dire, je les entendais distinctement. 

Pour moi, sur cet aspect c’est du tout bon!

Test casque Aftershokz Aeropex

J’émettrais cependant un petit bémol sur l’Aeropex. Malgré son poids plume, à la longue, je me sentais très légèrement encombré par le casque. Il est évident que c’est une habitude à prendre, que je n’ai pas! 

Cependant, avant ma première sortie j’avais très peur que l’arche en titane bouge dans tous les sens à chaque foulée. Ce qui clairement aurait été des plus désagréables. Heureusement, il n’en est rien, Celui-ci ne colle pas à la tête, impossible de le sentir reposer sur le dos du crâne, et il ne bouge absolument pas. Même lors de mes sorties trails ou lors de séances de fractionné, il s’est maintenu bien en place.

 

En conclusion de ce test:

Si vous aimez courir en musique, il est clair que ce casque à conduction osseuse de Aftershokz sera un gros plus en terme de sécurité… et de plaisir musical!

Il est disponible au prix de 169€, il est donc dans la moyenne des casques de bonne qualité. Il faut bien entendu tenir compte de l’aspect sécurité, et là l’achat devient particulièrement pertinent!


 

Vous pouvez retrouvez ce casque chez Irun, et profiter de -15% avec le code « IRUN15 ».