pub

Découvrez les meilleures promo en cliquant sur la bannière

Le Nantais Erik Clavery s’attaque au record du GR10. Une traversée des Pyrénées d’environ 868km pour 55000m de dénivelé positif, qu’il compte boucler en moins de 10 jours.

Un record à ce jour détenu par Thierry Corbarieu en 12 jours et 10 h (soit 298h d’effort) datant de 2018. Pascal Blanc avait bien failli battre ce chrono en 2019 mais avait du renoncer épuisé par des conditions climatiques difficiles. Souhaitons à Erik Clavery que la météo soit plus clémente.

Une aventure repoussée à cause du Covid 19

Erik Clavery aurait du commencer son périple durant le mois de juin. Cependant les restrictions de déplacement ne permettaient pas de faire un tel voyage.

C’est donc un nouveau départ qui a eu lieu dimanche 5 juillet, à 18 h dans la ville de Banyuls-sur-mer, point de départ du GR 10. Il part donc de la côte méditerranéenne pour rallier la côte atlantique.

Quelques jours avant son départ Erik Clavery se livrait au magasine Distances+, expliquant avec précision son cheminement. 

« J’avais la volonté, après toutes les expériences sportives, course à pied ou autres, que j’ai pu faire, de vivre une nouvelle expérience tournée vers l’aventure parce je suis fan d’aventure et de personnes comme Mike Horn », a confié Érik Clavery

Tout comme Xavier Thevenard il y a quelques jour sur le GR20, l’ancien champion du monde de Trail (2011) explique que battre le record de vitesse n’est pas sa priorité. Cependant cela permet de communiquer  sur l’événement et d’attirer des sponsors. C’est évidemment bien la nerf de la guerre! 

« Le record, je ne l’ai même pas regardé au début. J’ai fixé mon objectif par rapport à mon potentiel propre et par rapport à ce que je pense pouvoir faire », admet le Nantais pour qui le record n’est qu’un « prétexte », voire un outil de communication.

Cela ne veut en revanche pas dire que Erik Clavery n’a pas préparé sa traversée.

Record GR10 Erik Clavery
Record GR10 Erik Clavery, photo FB Erik Clavery

Une reconnaissance partielle du parcours et un entraînement particulier.

Pas question de partir la fleur au fusil, Érik Clavery a passé quelques jours dans les Pyrénées à la sortie du confinement, notamment pour repérer des passage dans l’Ariège. « C’est très dur, très hostile, très nature, très ˝agressif˝ par rapport au reste des Pyrénées, très difficile, très technique, donc j’ai voulu repérer. J’y suis allé deux jours pour avoir un aperçu sans toutefois tout reconnaître », souligne-t-il.

« Sur ces quatre jours, j’ai fait 240 km et 14 000 m D+ en étant bien. Je n’ai pas la sensation d’arriver moins bien préparé que si on n’avait pas été confiné »,

Une traversée d’est en ouest pleine de sens.

En effet dans sa jeunesse, Erik Clavery venait régulièrement en vacances dans les Pyrénées Atlantique, il connait donc parfaitement la fin du GR10. Une fin sur la côte Atlantique permettra également une logistique plus simple pour sa famille et ses amis.

« Je préfère terminer par une partie que je connais beaucoup mieux et que je maîtrise, dit-il. J’habite sur Nantes et je connais beaucoup de monde sur la façade atlantique. Terminer là où des gens pouvaient me retrouver au final, c’était quand même plus agréable. »

Record GR10 Erik Clavery
Record GR10 Erik Clavery, photo FB Erik Clavery

Record GR10 Erik Clavery : passer sous les 10 jours.

Erik Clavery est avant tout un compétiteur, et en tant que tel, il parait impensable de ne pas essayer d’établir un nouveau record. En effet, son palmarès parle pour lui:

  • deux fois 4ème sur la Diagonale des Fous (2009 et 2012)
  • deux fois dans le top 10 sur l’UTMB
  • 4eme du championnat du monde des 24h en 2019 (272km au compteur)
  • et des premières places sur plusieurs événements : champion du monde de trail en 2011, SaintéLyon, EcoTrail de Paris, Transmartinique

Cependant, il débutera son aventure tout en modestie, avec pour objectif principal de finir sa traversée.

« J’espère pouvoir vraiment me déconnecter de la pression de me dire ˝il faut faire tant de kilomètres˝. L’idée, c’est vraiment d’avancer et de me concentrer sur l’instant présent », explique-t-il.

Afin de l’aider dans sa tentative, il pourra compter sur plusieurs pacers. Nous serons sûrement bien loin de la 30aine de coureurs accompagnant Xavier Thevenard sur le GR20, mais cela lui fera un soutien primordial.

« Je mets quand même en vigilance ceux qui veulent m’accompagner. L’idée de partage est présente, mais ça reste aussi l’idée de performance et en aucun cas je vais me permettre d’attendre quelqu’un. Par contre, ceux qui peuvent me suivre, quelque soit la durée, ça sera avec plaisir », préfère prévenir l’aventurier.

Si vous souhaitez suivre son aventure, je vous conseil d’aller faire un tour sur son site internet. Sa trace GPS sera disponible afin de suivre son avancée.

Record GR10 Erik Clavery, photo FB Erik Clavery