Test veste coupe-vent running Gore Wear : R3 Partial Windstopper nous offre un textile performant et léger pour courir au chaud et au sec lorsque les conditions ne sont pas optimales.

Une présentation de la marque s’impose afin de faire vraiment connaissance et ainsi s’imprégner de l’esprit de Gore Wear

Innover constamment : une tradition.

 

Voici la marque de fabrique de l’entreprise Américaine. Fondée en 1958, l’évolution constante de Gore lui a permis d’étendre sa présence dans le monde entier. L’aspect sportif et running, n’est qu’une petite part du savoir-faire de la marque. Nous la retrouvons dans des domaines d’activités particulièrement diversifiés et de haute technologie comme les équipements médicaux, la navigation spatiale, les instruments de musique, les vêtements industriels…

Depuis 1985, la marque est en perpétuelle recherche d’innovations sur l’ensemble de sa gamme. L’objectif est simple : proposer des produits innovants et avant-gardistes. 

La veste « Giro », lancée en 1985 sur le Tour de France, marque une vraie évolution technologique. Gore Bike Wear, sont les premiers à proposer une veste imperméable/coupe-vent qui soit également respirante. Autre innovation de l’époque, la Giro a un dos plus long à l’arrière, devenu monnaie courante désormais.

C’est en 1997, que la marque lance sa première collection Running: la « concurve ». Modeste au départ, celle-ci ne cesse de se développer jusqu’à devenir aujourd’hui une référence incontournable dans la gamme des vêtements de pluie notamment.

La présentation technique du maillot R3 partial Windstopper

Avec son tissu GORE® WINDSTOPPER® placé aux endroits stratégiques, ce maillot vous garde au chaud et au sec, sans avoir le volume d’une veste épaisse. Vous pouvez partir vous entraîner: vous savez que vous resterez confortablement au chaud du début à la fin.

Gore Wear

Voici les caractéristiques telles que vous pouvez les retrouver sur le site officiel:

  • Usage partiel du tissu GORE® WINDSTOPPER®: totalement coupe-vent sur les zones critiques, résistant à l’eau, très respirant
  • Poche poitrine zippée
  • Col montant en tissu brossé pour plus de chaleur et de confort
  • Absence de coutures sur les côtés pour plus de mobilité
  • Poids : 252 grammes en taille L

La technologie Windstopper en quelques mots

La membrane GORE® WINDSTOPPER® est une barrière protectrice ultra mince qui est laminée pour obtenir un textile léger et totalement coupe-vent. Elle est réalisée en PTFE (polytétrafluoroéthylène) expansé, un polymère polyvalent permettant d’obtenir une structure microporeuse. Ces micropores étant 900 fois plus larges que les molécules de vapeur d’eau, ils laissent la transpiration s’échapper facilement.

La membrane, totalement coupe-vent et hautement respirante, bloque le vent tout en laissant la transpiration s’échapper. Cette combinaison protection /respirabilité minimise l’effet de refroidissement lié au vent, tout en limitant l’excès de chaleur pendant l’activité physique. Un traitement longue durée sur le tissu extérieur offre une résistance à l’eau supplémentaire.

Gore Wear

Voici mon interprétation de ces différentes infos du site officiel. Le maillot Gore Wear est une seconde couche qui doit nous permettre d’assurer la transition entre les différentes saisons. Il n’est pas fait pour avoir chaud, cependant il vous empêchera d’avoir froid…

La technologie Windstopper vous protégera du vent, tout en proposant un tissu très agréable à porter grâce aux différentes parties en stretch.

Le maillot est également conçu pour évacuer efficacement la transpiration, et donc ne pas provoquer un effet de serre.

Voyons voir maintenant quel en sera le résultat lors de mon test.

Mon avis sur ce maillot Gore Wear après un test complet 

test coupe-vent running gore wear r3 partial windstopper

Test veste coupe-vent running gore wear r3 partial windstopper

Cela fait maintenant quelques temps que j’ai le plaisir de tester des produits Gore Wear. Vous pouvez d’ailleurs retrouver le test de la fameuse veste imperméable Shakedry mais aussi la veste polyvalente R5 infiniumUne chose est sûre, la qualité est toujours au rendez-vous. J’en veux pour preuve que les deux vestes sont encore comme neuves même après plusieurs mois d’utilisation. Rien n’a bougé!

Je n’ai pas encore assez de recul pour juger de la longévité de la R3 partial windstopper, mais il serait surprenant que celle-ci ne soit pas d’une qualité égale.

La première chose qui marque lorsque nous prenons la veste pour la première fois entre les mains, c’est la « douceur » du tissu. En effet, nous sommes bien en présence d’un maillot et non d’une veste. La différence est certes légère mais à mon sens, un maillot s’apparentera plus, en terme de touché, à un T-shirt. Alors qu’une veste sera plus « rigide ».

C’est d’ailleurs cet aspect qui est très surprenant avec ce produit. Celui-ci pourrait presque se porter comme un T-shirt, tant il est confortable et ne contraint pas les mouvements.

Une utilisation parfaite pour la mi-saison

Comme je vous le disais en introduction, ce maillot ne vous permettra pas d’avoir chaud si les températures sont trop basses. Pour cela, il suffira de vous équiper d’une première couche thermique.

En revanche, le maillot Gore Wear sera parfait lorsque le soleil commence à pointer le bout de son nez mais qu’il sera encore trop juste pour partir uniquement en t-shirt. C’est en tout cas l’utilisation que j’en ai faite. Et cela s’est avéré particuilèrement concluant.

Sa technologie « Windstopper » est bluffante. Quelles que soient les séquences (fractionnées notamment) que j’ai pu faire avec la veste sur le dos, je n’ai jamais eu de sensation d’étouffement. La chaleur et la transpiration s’évacuent très bien, j’ai donc pu garder ce maillot sur moi tout le temps. Pour faire le parallèle avec une veste, il m’aurait sans doute été nécessaire de retirer ma veste pour ne pas avoir trop chaud.

À noter également que son mesh élastique placé judicieusement, permet une totale liberté de mouvement. Encore une fois, cela est très agréable de ne pas se sentir « entravé » par ses habits.

test veste coupe-vent running gore wear r3 partial windstopper

Résistant à l’eau… bien mais à quoi faut-il s’attendre exactement?

Le maillot R3 partial Windstopper est indiqué comme « résistant à l’eau »… Je vous le concède, c’est une appellation que nous ne rencontrons pas souvent. Les marques communiquent plus avec des termes comme : imperméable et déperlant.

À la lecture de tests de ce maillot réalisé par d’autres sites, les avis divergent. L’un nous indique avoir rapidement prit l’eau et un autre nous dit avoir couru pendant 1h30 sous une forte pluie sans que l’eau ne transperce le tissu.

Pour ma part, je n’ai pas eu l’occasion de sortir sous une forte pluie. En revanche, les parties noires du maillot ont très bien résisté à une pluie fine. En effet, l’eau n’est absolument pas rentré et je suis resté bien au sec.

Voici une petite vidéo qui vous éclairera un peu plus!

Les plus du R3 partial Windstopper:

  • son confort
  • sa résistance à l’eau
  • sa protéction contre le vent

Les points d’améliorations:

  • un prix élevé (cependant en rapport avec la très bonne qualité du produit)

En conclusion, nous sommes donc là sur un produit de très bonne qualité, des finitions parfaites… Bien sûr, le prix est en adéquation avec la qualité du maillot. Celui-ci est vendu 139€. Vous le trouverez régulièrement soldé proche des 100€.

Cela représente un investissement, mais vous pouvez être sûr que vous le garderez quelques saisons.

Vous pouvez retrouver le maillot directement via les liens ci-dessous:

Site officiel Gore Wear 

Site Irun