UTMB 2018, pourquoi un tel échec chez les favoris?

Les chiffres de l’UTMB 2018

Quelques chiffres pour comprendre cette édition 2018 de l’Ultra Trail du Mont Blanc:

2561 partants: 1779 arrivants, soit 782 abandons… Soit environ 30% et bien figurez vous que c’est un taux relativement faible (33% en 2017, 43% en 2016).

Par contre ce qui sort de l’habituel, c’est sur le niveau élite, avec un taux d’abandon avoisinant les 40%, surprenant pour des athlètes qui ont normalement l habitude de telle course.

Kilian Jornet, Jim Walmsley, Luis Alberto Hernando, le kamikaze Zach Miller, le solide Tim Tollefson et idem  chez les femmes avec Mimmi Kotka, Magdalena Boulet, Caroline Chaverot…

Le duel des titans a fait pschitttt

L’édition 2018 de l’UTMB devait être le lieu pour le grand duel entre deux des meilleurs traileurs actuel, Jim Walmsley l’Américain et Kilian Jornet l’espagnol.

Celui-ci à vite tourné court…

Jornet, piqué par une abeille 3h avant le départ, a fait une réaction qu’il n’a pas réussi à calmer avec les médocs.

Jim, lui a fini la course, mais en grande difficulté durant la première nuit, il a prit son temps à partir de Courmayeur, prétextant ne pas être dans un bon jour et difficile d’aller chercher au fond de soi lorsque le plaisir n’est pas présent, encore plus sur une course exigeante comme l’UTMB.

Jusqu’ici rien de surprenant, un jour sans peu arriver, même lorsque l’on est un des meilleurs.

Mais revenons un peu en arrière, et parlons de la préparation de Kilian Jornet et de Jim Walmsley.

Deux façons de voir totalement différentes dans l’approche de leurs entrainements. Bien sur loin de moi l’idée de leur donner des leçons.

Mais nous pouvons quand même nous interroger!

Kilian Jornet, pour sa part, comme à son habitude a préféré enchainer les courses ( vainqueur du marathon du mont blanc, vainqueur de Sierre-Zinal 15 jours avant le départ du Mont Blanc, et encore plus surprenant vainqueur de Trofeo Kima avec le record de l’épreuve à seulement 5 jours des 160km! ).

Jim Walmsley de son coté, n’a pas participé à des courses mais c’est mis au vert en pleine montagne pendant 1 mois pour accumuler les séances et les kilomètres de façon impressionnante.

Sur un bloc de 3 semaines, Jim a enchainé plus de 225km, 15000m D+ et 30h de courses chaque semaine. Le tout en étant en campement ( tentes, bivouac … ). Soit 750km, 45000m D+ et 90h de course en 21jours… Perso, je le fais même pas sur un an !!!

Les deux athlètes n’ont ils pas poussé le bouchon trop loin?

Jim refroidit par son échec de l’année dernière, n’a t il pas voulu trop en faire et faire trop bien? Partir à plus de 12km/h sur les 14 premiers km avec 800m D+…

Kilian était il vraiment intéressé par l’UTMB? n’est il pas plus axé sur le nouveau circuit de son équipementier ? ( la salomon golden trail series ! ). Kilian disant quelques jours avant l’UTMB que celle-ci ne fait que faire le tour des montagnes…

N’y avait il pas trop de pression sur les athlètes, toujours à la recherche d’aller plus loin quitte à exploser en plein vol… le record de l’épreuve ou rien !!

et en conclusion, les meilleurs ne serait il pas les Français ?? François D’haene et Xavier Thevenard !?

1 thought on “UTMB 2018, pourquoi un tel échec chez les favoris?

  1. Pour ma part, Thévenard était le gagnan j’ai dis à ma
    Femme là veille du départ, tous le monde parle des gros noms Jornet Etc etc mais Thévenard personne n’en parlait…. et comme quoi mon instinct était bon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *